Comité de pilotage

marion2Marion Valeix est chargée de recherche au CNRS, basée au Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive (LBBE, UMR 5558, Lyon) et chercheuse associée à la Wildlife Conservation Research Unit (WildCRU) du département de zoologie de l’université d’Oxford. Marion travaille dans le Parc National de Hwange depuis 2000. Ses travaux de recherche, à l’interface entre comportement des individus et fonctionnement des communautés, portent sur la sélection de l’habitat, les déplacements et les stratégies d’approvisionnement des grands herbivores et carnivores, notamment le rôle que jouent les interactions interspécifiques (prédateurs-proies, éléphants-autres herbivores, carnivores-carnivores).

chloe3Chloé Guerbois n’a plus quitté Hwange depuis son Master en 2008. Elle est aujourd’hui en post-doctorat au Nelson Mandela Metropolitan University en Afrique du Sud. Ses recherches portent sur le fonctionnement et la résilience des systèmes socio-écologiques incluant des aires protégées. Dans le cadre de la Zone Atelier Hwange, Chloé travaille sur les interactions humains-faune sauvage, l’utilisation et la dynamique des ressources naturelles et développe des programmes participatifs avec les partenaires locaux (gestionnaires et villageois) sur la conservation intégrée et les changements environnementaux.

mathieuMathieu Bourgarel est chercheur au CIRAD. Il a démarré ses travaux de recherche au Zimbabwe et a coordonné le premier projet de recherche à l’origine de la Zone Atelier Hwange en 1999. Il est actuellement le correspondant du CIRAD et du CNRS au Zimbabwe et assure la gestion de la Zone Atelier Hwange. Ses recherches portent sur la biologie des populations des grands ongulés africains, les conflits homme/faune, et plus récemment sur l’étude des micromammifères (chauve-souris et rongeurs) et leur rôle dans la propagation des maladies zoonotiques émergentes.

florence2Florence Hulot est maître de conférences-HDR à l’Université Paris-Sud et rattachée au laboratoire Ecologie Systématique Evolution (ESE, UMR 8079, Orsay). Ses travaux portent sur le fonctionnement des lacs peu profonds, notamment sur les interactions entre réseaux trophiques et facteurs physiques du milieu. Ses travaux dans le parc national de Hwange et sa périphérie visent à comprendre les effets de la gestion de l’approvisionnement en eau des mares et des activités des herbivores, en particulier les éléphants, sur la dynamique des réseaux trophiques.

olivier2Olivier Pays-Volard est maître de conférences-HDR à l’université d’Angers au sein du  Laboratoire Littoral-Environnement-Télédétection-Géomatique (LTEG – UMR 6554). Depuis 2009, ses travaux dans le cadre de la Zone Atelier Hwange s’intéressent aux réponses des grands mammifères face à l’hétérogénéité du paysage (variation de la disponibilité des ressources et du risque de prédation) en focalisant sur les déterminants comportementaux qui façonnent la structuration spatiale des espèces et la coexistence interspécifique.

alex2Alexandre Caron est chargé de recherche au CIRAD en tant qu’écologue de la santé. Il est actuellement secrétaire coordinateur de la plateforme de recherche «Production et Conservation en Partenariat » (www.rp-pcp.org) qui avec la Zone Atelier Hwange s’attache à promouvoir la coexistence entre l’Homme et la Nature dans les aires de conservation transfrontalières (TFCAs). Basé depuis 10 ans en Afrique australe (Zimbabwe puis Mozambique depuis 2015), il s’intéresse à l’écologie de la transmission infectieuse (e.g. influenzas aviaires, fièvre aphteuse, tuberculose bovine) dans les systèmes multi-hôtes aux interfaces animaux sauvages/domestiques.

Jean-Christophe Lata est maître de conférences-HDR à l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) et dirige le Département Diversité des communautés et fonctionnement des écosystèmes au sein du laboratoire Institut d’écologie et des sciences de l’environnement de Paris (iEESParis, UMR 7618). Ses travaux portent sur les relations diversités-fonctions des compartiments sols-plantes dans le fonctionnement des écosystèmes naturels et anthropisés africains, avec un focus fort sur les savanes, les changements climatiques et le cycle de l’azote.

nadia2Nadia Belaidi est chargée de recherche au CNRS, basée au laboratoire d’Eco-Anthropologie et Ethnobiologie (UMR 7206, Paris), Département Hommes, Natures, Sociétés du Muséum National d’Histoire Naturelle. Ses travaux dans la Zone Atelier Hwange portent sur la mise en perspective des relations écologiques et politiques entre le parc transfrontalier KAZA TFCA afin de développer une réflexion sur la démarche des aires de conservation transfrontalières en Afrique australe et plus précisément sur leur sens et leur portée en terme de (re)construction des liens écologiques, sociaux et culturels dans le contexte politique particulier de « réconciliation » de la région.