Interactions entre éléphants, eau de surface et leur gestion

 

Comment les interactions entre les éléphants, la gestion de l’eau de surface et les actions humaines conditionnent la dynamique du socio-écosystème de Hwange ?

elephant_1

Contexte de recherche

Avec plus de 30000 éléphants, le Parc National de Hwange héberge l’une des plus importantes populations d’éléphants du continent. Cette très forte densité est liée à la gestion de l’eau de surface qui est fournie par pompage en saison sèche. En effet, l’approvisionnement par pompage de plus de 60 points d’eau à l’intérieur du parc a transformé le fonctionnement du parc et de sa périphérie. En plus de s’intéresser à la dynamique de la population d’éléphants, les recherches intègrent les effets directs des éléphants et de leur gestion sur la dynamique de l’eau, le fonctionnement des mares, la végétation, la biodiversité (notamment aviaire), les effets sur les autres grands mammifères (herbivores et carnivores), et la coexistence humains-éléphants.

 elephant_2

Questions de recherche

→ Quels sont les processus qui sous-tendent la régulation de la population d’éléphants ?

→ Quels sont les déterminants des mouvements des éléphants à l’intérieur du parc et entre l’aire protégée et sa périphérie qui ne sont pas séparées par une clôture ?

→ Quels sont les effets des éléphants sur le fonctionnement des mares temporaires et permanentes, de la végétation, et des communautés d’oiseaux terrestres et aquatiques ?

→ Quelle est l’influence des éléphants sur la structure et la dynamique de la communauté des grands herbivores et quels sont les effets indirects des éléphants sur les interactions prédateurs-proies ?

→ Quels sont les facteurs sous-jacents au ravage des cultures par les éléphants ?

→ Quels sont les scénarios possibles de gestion de la population d’éléphants (e.g. réduction des effectifs, gestion de l’eau) ?

 elephant_3

Principaux résultats

En cours de rédaction.